Du buzz et du aka, c’est le blog de Buzzaka

06 13

Les coulisses d’une mission de community management

Votre mission pour le Festival de l’histoire de l’art ? Animer un blog, une page Facebook, un compte Twitter et envoyer une newsletter pendant deux mois. Vous devez mettre en avant les événements du Festival, que cela concerne son salon du livre, ses conférences, ses visites ou ses projections.

Cellini Salmon 20 592x396 Les coulisses d’une mission de community management

Quelle méthode suivre ?

1. J’observe. Combien de posts seront publiés ? Combien l’ont déjà été ? A quelle heure ? Avec quelle visibilité et quelle viralité ?

2. Je teste. Pas de tweets et de newsletters depuis un an ? Si je poste à telle heure, sur tel thème, ça fonctionne ou pas ?

3. Je prévois. Je note les dates importantes (un mois avant, une semaine avant) et je répartis mes posts sur les deux mois en collant à l’actualité.

4. Je poste. Sur les réseaux, une phrase ou deux, une belle image et mon lien. Et je n’hésite pas à liker, à retweeter et à commenter ce que diffusent les voisins.

5. Je m’adapte. Mon post fait un bide ? Je propose autre chose pour la suite. On m’interpelle sur un sujet ? J’entame le dialogue. On poste des images ou des informations intéressantes sur ma page ? Je les partage.

Sur le blog

Le blog visait à donner des informations pratiques comme à approfondir certains thèmes du Festival. Pour cela, deux types d’articles ont été réalisés : des interviews d’intervenants et des articles de fond, qui permettaient de mettre en valeur plusieurs événements. Ceux-ci étaient diffusés sur les réseaux sociaux et dans une newsletter thématique hebdomadaire.

Sur Facebook

L’animation d’une page existante n’est pas simple : une communauté est déjà formée mais on ne sait pas comment elle réagit. C’est pourquoi il est important d’observer ce qui a déjà été fait, à quelle fréquence, à quel moment de la journée, sur quels thèmes. Ici, la page devait favoriser la diffusion d’informations plus que l’amorçage d’un dialogue. Les publications ont donc été factuelles, de préférence accompagnées d’images. La diffusion des articles de blog n’a pas été faite immédiatement lors de leur parution mais lorsqu’ils étaient susceptibles d’avoir le plus d’impact.

L’idée était aussi de montrer le Festival en temps réel : des images prises lors du Festival ont été postées pendant son déroulement afin d’inciter les fans à se déplacer et à participer.

 

Sur Twitter

Rien n’avait été publié depuis l’édition précédente, il a donc fallu progressivement réamorcer le compte. Les informations diffusées concernaient beaucoup le programme mais un dialogue a pu être instauré : en fonction des réactions des followers et de leurs tweets, il était possible de les orienter vers ce qui les toucherait.

Twitter a surtout été un outil de diffusion en temps réel des conférences et activités du Festival autour du hashtag #FHA13. Pendant les trois jours, une partie des événements du Festival était visible par tous via des live-tweets. Cela permettait aux followers de suivre l’événement sans y être, de le commenter, de poser des questions qui pouvaient ensuite être directement posées aux intervenants. Ces live-tweets ont fédéré une large communauté autour du compte du Festival et ont été retweetés par des particuliers et des institutions. En fin de journée, toutes les participations sur Twitter étaient rassemblées sur Storify pour garder trace de ces échanges.

 

Et maintenant ?

Nos actions ont donné une impulsion sur les réseaux. La viralité des posts Facebook va croissant : le nombre de personnes touchées par ce média a doublé en un mois. Le nombre de followers a été multiplié par deux sur la même période et le nombre d’inscrits à la newsletter a augmenté de 30%. En dehors des trois jours du Festival, il est important d’entretenir ces relations avec les communautés et de ne pas la « laisser tomber ».

Plusieurs pistes :

1. Diffuser des informations en rapport avec le sujet de la page et devenir un outil de veille.

2. Echanger avec les fans et favoriser leurs retours ou suggestions sur l’événement

3. Proposer des infos en avant-première

Ajouter un commentaire :

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.
Votre e-mail ne sera pas rendu public.

* :

* :